Accueil Business Quels sont les avantages de l’EIRL ?

Quels sont les avantages de l’EIRL ?

En vigueur depuis le 1er janvier 2011, le statut d’entrepreneur individuel sous responsabilité limitée a été établi, avec pour principal objectif de protéger les actifs privés de l’entrepreneur exerçant une activité dans le cadre d’une propriété exclusive. Dans cet article, nous présenterons les caractéristiques spécifiques de l’IIRL, ainsi que les systèmes fiscaux et sociaux qui s’y appliquent. Vous serez également présenté avec les avantages et les inconvénients du statut d’entrepreneur individuel à responsabilité limitée.

Définition et caractéristiques de l’EIRL

Le seul bien à responsabilité limitée EIRL est, comme son nom l’indique, un bien unique, dans lequel la responsabilité de l’entrepreneur, dans le cadre de son activité économique, est limitée à la partie de ses actifs de cession.

Lire également : Pourquoi développer son Savoir-être professionnel ?

L’ exercice d’une activité économique dans le cadre d’un LEIRL atténue les risques encourus par les entrepreneurs individuels. Cela est dû à confusion qui existe entre la déclaration de patrimoine professionnel et celle de l’entrepreneur. Cela est possible par le mécanisme d’affectation des actifs.

La notion de patrimoine affectée

La cession des actifs est le fondement du LEIRL. C’est le mécanisme par lequel les entrepreneurs individuels ont la possibilité de distinguer, lequel de leurs propres actifs il allouera à l’exercice de leur activité économique, et ceux qu’ils conserveront dans leur déclaration d’actifs privés. Cette répartition des actifs est faite selon une déclaration d’appréhension insaisissable.

Lire également : Quelles sont leurs attentes ?

C’ est sur cette séparation qui est à la base de l’EIRL et dont découle son principal avantage. En fait, avec cette cession de richesse professionnelle, la seule promesse des créanciers professionnels de la société est tous les actifs affectés. Ils ne peuvent plus recourir à la propriété privée de l’entrepreneur pour recevoir le paiement, en cas d’échec de l’activité économique. De même, dans en cas de défaillance dans le scénario personnel et non professionnel de l’entrepreneur, les créanciers professionnels ne peuvent saisir les actifs de l’EIRL.

Les effets de la répartition des richesses ne cessent pas avec la fin de la LEIRL, quelles que soient les raisons.

Qui peut être un entrepreneur individuel à responsabilité limitée ?

Peut utiliser ce statut, toute personne physique émancipée d’âge ou mineur. Les mineurs âgés de 16 à 18 ans peuvent exécuter les actes constitutifs d’un LEIRL, avec l’autorisation de leurs tuteurs légaux, sous la forme d’une loi relevant de la constitution privée. Mais les actes de gestion ne peuvent être exécutés que par eux.

Système fiscal de l’EIRL

D’ un point de vue fiscal, l’EIRL a la possibilité entre l’imposition des bénéfices de l’impôt sur le revenu générés par l’activité commerciale et l’impôt sur les sociétés.

  • L’ imposition des bénéfices en tant qu’impôt sur le revenu est le principe de base, qui a été adopté par le Parlement. Dans ce cas, l’EIRL verra son bénéfice imposable en fonction du régime le plus approprié à sa situation (régime microfiscal, régime réel normal ou régime réel simplifié), dans les catégories de bénéfices industriels et commerciaux ou bénéfices non commerciaux, selon l’activité commerciale.
  • L’

  • imposition du SI est une option, irrévocable, dont l’entreprise ne peut profiter que lorsqu’elle est soumise au régime fiscal réel. Nous avons ici un bénéfice imposable dans les mêmes conditions que EURL, après déduction de la rémunération éventuelle de l’entrepreneur individuel.

Le choix du type d’imposition peut être fait au moment de la création ou pendant l’existence de l’entreprise. Dans ce cas, il n’y a pas de formalisme précis. Il suffit de vous référer au Business Tax Service (SIE) ou au Business Formalalities Centre, qui appartient à l’entreprise.

Régime social de l’EIRL

Le système social en vertu duquel entrepreneur individuel est soumis en vertu de la LEIRL dépend du type d’imposition choisi :

  • Dans le cadre d’une taxe IR, l’entrepreneur relève du régime des indépendants et ses cotisations sociales seront calculées sur le total des bénéfices générés par l’activité commerciale.
  • En outre, si l’EIRL a opté pour le SI, les cotisations sociales sont calculées sur la base des rémunérations et des dividendes perçus.

Avantages et inconvénients de l’EIRL

Il existe de nombreux avantages administratifs, juridiques, fiscaux et sociaux pour l’exercice d’une activité économique sous la forme d’EIE. Cette forme juridique d’entreprise n’a pas de véritables inconvénients, mais plutôt des obligations et des restrictions.

Les avantages de l’EIRL

  • Au niveau administratif, l’EIRL hérite des procédures de constitution réduite de l’IE (Centre de formalalités des entreprises, Entreprises, etc.).
  • D’ un

  • point de vue juridique, le mécanisme de répartition des richesses permet à l’entrepreneur individuel de garantir la partie de sa richesse qui n’est pas affectée à l’activité économique.
  • En termes d’impôt, l’entrepreneur individuel peut choisir le type d’impôt qui est le plus rentable pour lui.

Obligations de l’EIRL

L’ exercice financier de l’EIRL exige la tenue de comptes d’exploitation distincts et de comptes bancaires, pour les activités professionnelles et personnelles, de l’entrepreneur individuel. En outre, les règles comptables applicables à la comptabilité professionnelle dépendent du système fiscal auquel est inscrit l’EIRL. Enfin, il est tenu de mentionner dans tous les documents professionnels, abrégés ou dans toutes les lettres, qu’il s’agit d’une société individuelle à responsabilité limitée EIRL, ainsi que la dénomination sociale.

ARTICLES LIÉS