Accueil Emploi Quel document pour premier Rendez-vous Pôle emploi ?

Quel document pour premier Rendez-vous Pôle emploi ?

Bonjour vous,

J’ espère que tu vas bien. Aujourd’hui, je veux parler de ma rencontre avec Pôle Emploi et, plus précisément, de mon premier engagement en faveur de l’emploi . Donc, oui, il semble que je connais une personne, mais si je devais définir le poste, ce serait certainement mon pire ennemi.

Lire également : Quels documents pour s'inscrire à Pôle emploi ?

Je vais vous expliquer pourquoi je vous qualifie de cette façon, mais il faut un peu pour comprendre tout.

Le point de vue de l’œuvre

Je vous l’ai dit dans mon article sur l’ épuisement de l’entrepreneur , mais pour moi, travailler est une chose primordiale. Enfant, j’ai été élevé avec le fait qu’il fallait vivre pour travailler et ne pas travailler pour gagner sa vie. Le travail est au centre de votre vie et vous devez tout faire pour aimer ce que vous avez fait et surtout avoir un salaire à chaque fin du mois. J’ai toujours été a inculqué qu’il devait faire une longue formation pour m’assurer que j’obtiens un emploi et, surtout, un contrat permanent de sécurité au travail. Vous avez compris que, pour certains membres de ma famille : travail = vie, réel.

Lire également : Comment travailler en coworking ?

Mon voyage

Si vous me suivez depuis un certain temps, vous devez savoir que j’ai quitté mon entreprise fin 2018 et que depuis, je cherche un emploi. Mon grade 5, mes différentes expériences et mes bagages en tant qu’auto-entrepreneur, nous frappons tous les matins à la porte de l’entreprise ou devrais-je préférer vous dire clairement les chiffres : dans un mois et demi de recherche, je suis plus de 200 candidatures et toujours eu zéro interviews. Mon humeur actuelle ? Défatiste, triste et surtout beaucoup de malentendus.

J’ ai toujours trouvé mes stages pendant ma maîtrise et mon point fort reste celui de l’oral. Je sais qu’une fois que j’ai une entrevue, j’ai réussi à bien faire. Quand j’ai commencé mon entreprise, dès le premier mois, j’ai réussi à vivre de lui, puis de rien n’est pas vraiment facile côté moral.

J’ ai l’impression de perdre ma vie.

De plus, le mât de travail a toujours été vu du côté péjoratif par mon entourage, qui a donc été ancré dans ma tête comme un poteau de travail = j’ai perdu ma vie . Cependant, je ne devrais pas avoir honte d’y aller puisque j’ai pelé toutes les solutions indépendamment pour signer un contrat.

Donc j’avais la pression « si tu veux vraiment un emploi, tu vas au centre d’emploi », « tu te tiens devant ton ordinateur au lieu d’aller au centre d’emploi » « tu es paresseux, va au pôle. » Comme si, le pôle de travail allait être ma solution miraculeux. Certains membres de la famille ne comprennent pas que tout le temps que je passe devant mon ordinateur est postulant pour toutes les offres d’emploi sur le marché. Mais c’est un autre problème que nous allons arrêter à un autre moment.

J’ ai donc pris mon courage et je me suis inscrit à la plateforme. On m’a proposé de rencontrer mon conseiller 20 jours plus tard. C’est comme ça que je me suis retrouvé à connaître le centre d’emploi .

Mon premier rendez-vous

Sur la route pour arriver à mon premier rendez-vous professionnel, j’ai pensé à quelle petite fille j’étais. Je pensais que si elle me voyait à 28 ans avec une mallette dans mon sac avec mes diplômes et expériences, elle serait déçue par moi (en même temps, fille que je voulais une robe. Princesse mariée , maintenant j’ai une autre opinion sur le mariage). La vie nous enseigne à changer d’avis et mettre des obstacles.

devez savoir que vous ne connaîtrez pas le nom de la personne qui vous recevra au pôle emploi. En arrivant dix minutes à l’avance, on m’a demandé d’attendre sur les canapés en cuir avant qu’un conseiller ne me ramasse pour mon premier rendez-vous au centre d’emploi Vous .

Pendant ce temps, une dame me demande si j’ai moins de 26 ans pour offrir un service civique. Encore une fois, je prends mon âge au visage. J’ai regardé tout le monde autour de moi, des gens assis, des gens dans les bureaux, des conseillers criant des noms et des écrans qui transmettent des messages défendant le centre d’emploi comme solution à leur recherche d’emploi .

Le cours de l’emploi du premier pôle de nomination

Une dame m’emmène à son bureau et m’explique que le premier rendez-vous dure quarante minutes. Plusieurs points seront abordés : — mon profil de poteau de travail — mes compétences — mon projet — mes recherches — la suite

Elle me dit qu’elle m’expliquera comment remplir mon profil et se rend compte en entrant dans mon espace que je l’avais déjà fait. Elle m’a demandé mon projet, ma carrière, et elle m’a demandé si j’allais postuler. J’aurais dû filmer votre réaction quand j’ai approché mon nombre de demandes. Donc elle voulait vérifier mon CV. Elle n’avait rien à se plaindre. Mon conseiller m’a présenté son outil que le centre d’emploi développe pour trouver des entreprises susceptibles d’embaucher dans mon domaine au cours des six prochains mois. Aucune affaire n’émerge. Par conséquent, décide d’étendre à 50KM la recherche, ne donnant pas encore de résultats.

Points à traiter

Ne sachant pas quoi m’offrir, elle me montre les annonces une par une au marché. Pour chaque l’un d’eux, je lui ai confirmé que j’avais déjà postulé.

Perdant un peu de patience, je lui ai demandé, selon elle, ce que j’avais à faire. Il a répondu : « vous avez un bon curriculum vitae, une bonne lettre de motivation, vous êtes à l’aise oralement, vous avez juste beaucoup de concurrence dans votre domaine ». Je lui ai expliqué juste avant, qu’à une heure du matin, j’avais trouvé une annonce publiée il y a 12 minutes avec déjà 31 demandes.

Plusieurs autres points ont continué d’être abordés :

  • rémunération. Etant un auto-entrepreneur quittant mes études, je n’ai pas contribué au chômage. Elle coche donc je n’ai pas de problème financier. Je lui demande pourquoi, selon elle, avoir un salaire de zéro euros par mois n’était pas un problème ? Qui vit avec zéro euros par mois et fait ça ? Je veux qu’elle me donne son salaire ! Votre réponse approximative était « vous trouverez rapidement un emploi et obtenir un salaire. »
  • problèmes de santé/handicaps.
  • le dernier point que je ne m’en souviens plus.

Les résultats de la première nomination de la division de l’emploi ?

Au terme de cette première nomination au pôle d’emploi , je dois continuer à chercher et à ne pas abandonner mes armes. Je finirai par le trouver. Elle m’a dit de toujours refuser si on m’a offert SMIC et de ne pas retirer ma maîtrise de mon curriculum vitae pour trouver un emploi à plus petite échelle. Je lui ai expliqué que j’avais atteint la phase de saturation et que j’ai pris tout ce que je pouvais comme travail.

Mon dossier est transféré au centre d’emploi réservé aux cadres. Je demande quand je les trouve ? « Jamais, vous pouvez demander un dans Visio, mais c’est tout. »

J’ insiste de plus en plus sur le fait qu’elle m’offre une solution concrète. Elle m’a dit que je n’avais pas besoin de formation, pas d’atelier, mais qu’elle pouvait me fixer un rendez-vous dans un cadre pour « apprendre la méthodologie à appliquer ». Je vous demande si vous allez vraiment me bénéficier dans ma recherche d’emploi ? « Non, mais au cours des quatre mois, vous devez aller au premier et dernier rendez-vous, le reste est facultatif. »

Il est 12h15, son collègue l’avait déjà appelé à midi pour aller déjeuner, mais « Je ne peux pas, je termine rapidement mon dernier rendez-vous ». Et « vite » était le cas parce qu’elle m’a rapidement expatrié du bureau.

Mes impressions en sortant de ce rendez-vous

Elle m’a offert un engagement inutile dans une autre structure pour le sentir utile. Ne recevez aucune allocation de le chômage, que vous soyez ou non inscrit au centre d’emploi, ne les concerne pas. Je ne leur coûte rien. Leurs offres d’emploi sont déjà disponibles sur d’autres chantiers, donc j’ai vraiment eu l’impression d’avoir fabriqué de l’air.

Mon entourage qui m’a saturé de « Tu veux un boulot ? Allez à Pole Job » ! Il est revenu me voir après mon évaluation de cette première réunion de travail  : « Vous voyez, ça ne vous a pas tué d’y aller. » Peut-être, mais je ne vois toujours pas l’utilité de ce compromis. Je ne veux pas être un mauvais langage si vite. Je suis toujours patient de voir si je trouverai grâce à eux ou à toutes mes recherches personnelles.

Après avoir changé avec beaucoup d’entre vous sur Instagram la semaine dernière, plusieurs m’ont dit que le poste de pole n’était pas bénéfique pour eux et qu’ils ont trouvé leur propre emploi. Je suis d’accord avec eux parce que, pour moi, poste pole ne semble pas être un moyen positif de sortir de cette période sans travail.

J’ ai aussi une personne formidable pour l’abonné qui m’a accueilli à l’âge adulte. Ahah ça m’a fait rire !

Si vous êtes dans le même cas que moi et que vous devez aller à votre premier rendez-vous au centre d’emploi, je vous souhaite à tous mon courage. J’espère que cet article vous a été utile. Je vous tiendrai au courant de la progression de ma recherche d’emploi. Vous pouvez me suivresur Instagram blog où je poste tous les jours ! Un concours est également en ligne à ce sujet.

Je te verrai très vite !

ARTICLES LIÉS