Accueil Entreprise Qu’est-ce qu’une compétence disciplinaire ?

Qu’est-ce qu’une compétence disciplinaire ?

Afin de synthétiser la connaissance des leçons de lecture et d’écriture dans un contexte inclusif, nous avons identifié et analysé 85 textes. Les résultats de cette synthèse montrent une connaissance qui comprend différentes approches ou pratiques pour accepter ou s’adapter pour promouvoir le développement des compétences en écriture et en lecture des élèves du secondaire, en tenant compte de leur diversité. Il est à noter que pour réaliser cette synthèse, nous avons considéré la lecture et l’écriture comme des compétences transversales et nous avons recherché des approches et des pratiques qui ne sont pas seulement dans les cours de français, la langue d’enseignement, mais aussi dans tout autre cours pour lequel l’étudiant mobilise ses compétences pour lire ou écrire pour réussir. Cette recherche a été financée dans le cadre du PREL : Écriture et lecture (Action concertée MEES-FRQSC, 2018-2019).

A lire en complément : Qu'est-ce qu'un manager aujourd'hui ?

Volet roulant/GoodLuz

par France Dubé, Université du Québec à Montréal

A découvrir également : Qui contacter pour la création d'entreprise ?

Lire : Une compétence interactive

De nombreuses études recommandent de traiter les compétences en lecture comme une activité collective, active et interactive entre le lecteur et le texte, avec les pairs et avec l’enseignant. Il est recommandé de former des dyades, des petites équipes et des groupes de discussion pour faciliter la lecture et la compréhension des textes au lycée, car ils sont souvent longs et complexes.

Aider les élèves à élaborer des stratégies efficaces pour trouver les sujets couverts ou l’idée principale d’un texte, le résumer, identifier sa structure, commenter le texte et « parler avec du texte » (Ouellet et al., 2015, p.87).

Partager Lesestrate

Il convient de noter que les bons lecteurs appliquent différentes stratégies (par exemple, Faire des prédictions, poser des questions, créer des images mentales, créer des liens vers des connaissances antérieures, résumer, analyser la structure du texte et appliquer des stratégies de correction au besoin. Les lecteurs doivent constamment prendre des décisions stratégiques, gérer la compréhension, reconnaître qu’ils rencontrent un problème dans ce cas et choisir la stratégie appropriée pour résoudre un problème particulier.

Développement des compétences en écriture

Pour permettre aux élèves du secondaire de développer leurs compétences en écriture, il est utile :

  • leur fournir une variété d’outils, tels que des organisateurs graphiques et des outils d’écriture numérique qui offrent différents moyens de représentation (processus d’écriture, planification, structure de texte), d’expression (divers outils) et d’interactions (mots-clés pour lancer des phrases, listes de contrôle, modèles, sélection de structures) ;
  • suggérer d’utiliser un forum en ligne ou des pages d’écriture partagées (telles que Google Docs).

Écrire ensemble

Les pratiques énumérées dans le paragraphe précédent sont les plus efficaces lorsqu’elles sont intégrées dans des situations d’écriture authentiques et significatives qui sont mises en œuvre dans un climat propice à l’échange et à des sessions d’écriture conjointes, combinées à la rétroaction des enseignants et des pairs. Il s’agit de mettre en œuvre une variété d’options d’écriture communes, à la fois seules et en groupe, afin que les élèves puissent s’appuyer mutuellement, par exemple en collaborant par écrit.

Fiche sommaire de cette synthèse des connaissances

Des ateliers de rédaction collaboratifs appuieraient le processus de rédaction en sélectionnant des stratégies pour répondre aux différents besoins d’apprentissage rencontrés dans les salles de classe inclusives, en particulier les stratégies d’autoréglementation (DRS). Il est important de d’écrire quotidiennement et dans toutes les matières afin que les étudiants puissent ensuite appliquer les stratégies gagnantes proposées adoptées quotidiennement.

En outre, la participation des étudiants à des travaux d’écriture impliquant la publication ou la diffusion d’un texte aurait un impact positif sur leur motivation. Cela accroîtrait l’importance des tâches auxquelles les élèves peuvent jouer le rôle d’auteur ou d’éditeur, sous la supervision de l’enseignant. Les défis de ce genre sont des opportunités qui peuvent être exploitées en classe. Les enseignants qui comprennent le processus itératif d’écriture et qui veulent accompagner leurs élèves dans ce processus leur expliqueront que la révision et la réécriture sont des étapes cruciales.

Promouvoir le développement de la compétence disciplinaire

Dans le domaine de la compétence disciplinaire, les connaissances spécifiques à un domaine doivent être abordées avant la rédaction et être vérifiée. De nombreux auteurs recommandent donc de promouvoir des situations dans lesquelles les élèves « doivent écrire pour apprendre » (Graham, Harris & Santangelo, 2015). En ce sens, les étudiants doivent écrire ce qu’ils apprennent et comprendre les textes à étudier afin d’acquérir de nouvelles connaissances qu’ils acquièrent spécifiquement pour différents domaines.

Par exemple, dans un contexte de compétence disciplinaire, où l’enseignant veut faciliter la compréhension et l’appropriation du contenu chez les élèves, rédiger un résumé, un court texte poétique personnel, résumerait l’information à mémoriser, rédiger un journal d’apprentissage ou démontrer le Comprendre un phénomène (par exemple, un document qui nécessite l’acquisition de certaines connaissances ou compétences (par exemple, une ou plusieurs brochures créées avec le TICE ou même une vidéo). De telles tâches peuvent aider à ancrer de nouveaux apprentissages.

Il faut se rappeler que les enseignants doivent promouvoir une alphabétisation significative et l’aborder avec leurs pairs en termes de lecture de la même manière que l’écriture. Ils devraient également offrir à leurs élèves des textes de genres différents, accompagnés d’outils spécifiques à l’alphabétisation multimodale (p. ex. podcast), puis les inviter à écrire des textes en utilisant le nouveau vocabulaire appris en classe.

Références

Dubé, F., Ouellet, C. et Dufour, F. Pratiques pédagogiques visant à promouvoir le développement de l’alphabétisation à l’école dans le contexte de l’intégration scolaire (rapport du FRQSC). Repéré à www.frqsc.gouv.qc.ca/documents/11326/5852604/f.dube_report_synthese_Practices-education.pdf/2569668-BA82-4CC0-8F8D-C7477C8061a

Fancsali, C., Abe, Y., Pyatigorsky, M., Ortiz, L., Hunt, A., Chan, V.,… Jaciw, A.P. (2015). Les effets de la Formation à la lecture pour améliorer l’enseignement secondaire (RISE). High School Academic Competence Project : Rapport sur les expériences randomisées dans les écoles de Pennsylvanie et de Californie. Palo Alto, CA : Éducation empirique.

Graham, S., Harris, K. R. et Santangelo, T. (2015). Chercheurs dans les pratiques écrites et le noyau commun : méta-analyse et méta-synthèse. The Primary School Journal, 115 (4), 498-522.

Granger, N. et Dubé, F. (2017). L’organisateur graphique comme outil pour accompagner les enseignants-resources au secondaire : analyse des perceptions des enseignants (sur la compréhension de textes disciplinaires). Education, Science & Society, 2, 88-108. http://ojs.francoangeli.it/_ojs/index.php/ess/article/view/4583/236

Kamil, M. L., Borman, G.D., Dole, J., Kral, C., Salinger, T., et Torgesen, J. (2008). Améliorer l’alphabétisation des jeunes : une présence efficace et des pratiques d’intervention : un guide pratique (NCEE #2008 -4027). Washington, DC : National Center for Education Assessment and Regional Support, Département de l’Éducation des États-Unis. Reperé https://ies.ed.gov/ncee/wwc/Docs/PracticeGuide/adlit_pg_082608.pdf

Mason, L. H., Reid, R. et Hagaman, J.L. (2012). Bâtir la compréhension des jeunes : Des stratégies puissantes pour améliorer la lecture et l’écriture dans les domaines du contenu. Baltimore, MD : Brookes Publishing Company.

Ouellet, C., Croisetière, C. et Boultif, A. (2015). Meilleure lecture et compréhension à l’école secondaire : évaluation et perspectives d’un projet de recherche collaboratif. Québec français, (174), 86-87. Repéré à https://www.erudit.org/fr/revues/qf/2015-n174-qf01737/73650ac/

Source de l’image : Shutterstock/Goodluz

L’ acronyme CTBT représente les technologies Tde la formation et de la communication Cpour l’éducation en ligne. Les CTB sont un ensemble d’outils et de produits numériques qui peuvent être utilisés dans le domaine de l’éducation.

ARTICLES LIÉS