Accueil Actu Salaire et carrière : les perspectives des Auxiliaires Vétérinaires selon la convention collective ASV
auxiliaire vétérinaire

Salaire et carrière : les perspectives des Auxiliaires Vétérinaires selon la convention collective ASV

L’auxiliaire vétérinaire est le professionnel qui assiste le vétérinaire dans l’organisation de son cabinet. Sa mission prend aussi en compte, le maintien d’une clinique ou d’un cabinet vétérinaire organisé et efficace. Il doit également fournir un excellent service client aux propriétaires d’animaux. Comme dans tous les corps de métier, le poste de l’auxiliaire vétérinaire est évolutif. Des détails ici !

Salaire des auxiliaires vétérinaires selon la convention collective ASV

La convention collective ASV est importante pour les assistants vétérinaires. En effet, elle permet de fixer un cadre de travail clair et de garantir des conditions de travail et des salaires justes et équitables. Ils peuvent ainsi connaître leurs droits et obligations en tant que salarié et être assurés de bénéficier d’un niveau de rémunération décent en fonction de leur niveau de qualification et d’expérience.

A lire également : Les certifications professionnelles incontournables pour dynamiser son CV

Au début de sa carrière, l’auxiliaire vétérinaire peut gagner au moins 1 678 € bruts par mois (1 309 € nets). Avec une meilleure qualification, le travailleur peut prétendre à un salaire mensuel de 1 725 € bruts (1 346 € nets) au moins.

En ce qui le concerne, l’Auxiliaire Spécialisé Vétérinaire (ASV) touche 1 835 € bruts par mois minimum au moment de sa prise de poste (1 431 € nets). Cependant, après plusieurs années de carrière, son salaire moyen peut atteindre 2 200 € bruts par mois (1 560 € nets).

A découvrir également : Quelles sont les évolutions des métiers de la santé ?

Vous l’aurez compris, la rémunération de l’auxiliaire vétérinaire varie en fonction de son expérience dans le métier. Toutefois, il profitera de plusieurs autres avantages au-delà du salaire. Il s’agit notamment des congés payés pour des occasions exceptionnelles : déménagement, naissance ou adoption, mariage, etc. La convention collective ASV participe activement à la négociation de ces avantages.

Évolution de carrière d’un auxiliaire vétérinaire

auxiliaire vétérinaire

Après un an de service en clinique ou cabinet vétérinaire, l’auxiliaire vétérinaire d’échelon 3 (AV ou ASA) peut prétendre à une évolution professionnelle. Il lui suffira alors de demander une validation des acquis de l’expérience (VAE). Il deviendra ainsi, ASV et pourra obtenir un meilleur salaire. Bien entendu, le travailleur devra gérer de plus lourdes responsabilités.

De même, l’auxiliaire vétérinaire peut bénéficier d’une équivalence pour valider le Certificat de Capacité des Animaux de compagnie d’espèces Domestiques (CCAD). Il faut pour cela, disposer de bonnes compétences en santé animale. Avec une telle qualification, l’auxiliaire vétérinaire peut se spécialiser dans un secteur animalier. Selon ses motivations, il peut choisir parmi les secteurs suivants :

  • éleveur canin/félin ;
  • éducateur canin ;
  • soigneur animalier ;

Pour aller loin, l’auxiliaire vétérinaire peut accéder au poste de vétérinaire en reprenant ses études et en obtenant le Diplôme d’État de Docteur Vétérinaire.

Le cas particulier de l’auxiliaire vétérinaire prestataire

À défaut d’être salariés, les auxiliaires vétérinaires peuvent travailler en qualité de prestataires de services en créant leur propre micro-entreprise. C’est à la faveur des réformes dans le secteur et en vigueur depuis 2013. Pour avoir le statut d’auxiliaire vétérinaire prestataire, il faudra toutefois continuer à travailler sous la responsabilité d’un vétérinaire.

Généralement, le salaire de l’auxiliaire vétérinaire prestataire dépend de son expérience, de sa situation géographique et de sa spécialisation. Toutefois, ce travailleur peut gagner jusqu’à 6 080 euros par mois. Pour ce qui est de l’évolution de sa carrière, il peut se spécialiser dans les soins de certaines catégories d’animaux (les NAC, les reptiles, les poissons ou les rongeurs).

ARTICLES LIÉS