Accueil Emploi Qui doit déclarer le chômage partiel ?

Qui doit déclarer le chômage partiel ?

Dans le contexte de la crise du COVID 19, le gouvernement a annoncé, le 16 mars, des mesures partielles, également appelées « chômage partiel ou technique ».

Ce système exceptionnel permettra aux entreprises de bénéficier d’un soutien de l’État pour le paiement des salaires des travailleurs qui ne sont plus actifs en raison d’un déclin d’activité lié à la pandémie. Cette solution devrait éviter les redondances économiques et mieux récupérer lorsque votre entreprise reprend.

Lire également : Quels documents pour s'inscrire à Pôle emploi ?

Après son webinaire « Protégez votre petite et moyenne entreprise pendant la crise COVID 19 », Libeo a recueilli 10 points pour en apprendre davantage sur le chômage partiel.

A lire également : Quelle spécialité choisir en première pour faire médecine ?

1- Quels critères peut-on utiliser pour activer le programme de sous-chômage ?

Il y a 4 cas :

  1. L’ employeur est situé lui-même dans un secteur touché par le décret de clôture de la décision du Ministre de la santé et n’est donc pas en mesure de faire des affaires. Son activité est donc arrêtée par décret ministériel.
  2. L’ employeur est confronté à une réduction ou à une suspension d’activité liée aux modalités ou à un problème d’approvisionnement.
  3. En raison de la nature de son activité, l’employeur n’est pas en mesure de mettre en œuvre les mesures de protection nécessaires au sein de l’entreprise (télétravail, gestes de barrière).
  4. Suspension des transports publics par décision administrative.

Les entreprises disposent de 30 jours pour déclarer leurs opérations de paie rétroactivement au 1er mars 2020. Par exemple, si vous avez engagé vos employés dans des activités partielles le 10 mars 2020, ont jusqu’au 10 avril 2020, votre demande.

2 — Quelle partie du salaire du travailleur semi-chômeur est couverte par l’État ?

Dans le contexte de la crise du coronavirus, l’État a annoncé que l’aide partielle à l’activité ne serait plus un montant forfaitaire – comme c’est normalement le cas, mais proportionnée à la rémunération des travailleurs concernés.

À l’ époque, l’indemnité versée par l’État à l’entreprise couvre 70 % de la rémunération brute précédente (prendre le chiffre utilisé pour calculer l’indemnité de vacances payée), soit environ 84 % du salaire net. L’allocation est limitée à 4,5 par heure SMIC. Pour les employés dont la rémunération est supérieure à 4,5 SMIC, l’employeur ne sera pas remboursé intégralement pour la rémunération versée.

Par conséquent, la rémunération de tous les salariés est inférieure à 4,5 SMIC brute, le reste pour la employeur sera égal à zéro.

Dans tous les cas, un minimum de 8,03€ par heure sera respecté. S’il le souhaite, l’employeur peut continuer à verser à ses employés plus de 70% du salaire brut, mais la part de plus de 70% n’est pas supportée par l’État.

3 — Quels types de contrats sont affectés par le chômage partiel ?

Tous les contrats de travail sont éligibles à un emploi partiel. Il n’y a pas de condition d’ancienneté, aucune condition liée au type de contrat de travail (durée déterminée, apprentissage, contrat permanent, etc.), ni une condition adaptée au temps de travail de l’employé (temps partiel, temps plein).

Le contrat de travail ne prévoit que le calcul de l’indemnité horaire minimale : c’est 8,03€ pour tous les contrats à l’exception des stagiaires, des salariés titulaires d’un contrat de professionnalisation et des agents temporaires.

Pour ce moule L’indemnité horaire est le montant de l’indemnité horaire reçue par l’employé.

Notez que les employés de SMIC reçoivent leur plein salaire, parce que leur rémunération est conforme au document juridique.

✅ Les employés des jours et des heures qui passent l’année peuvent désormais bénéficier de l’emploi à temps partiel, en cas de réduction des heures de travail et en cas de fermeture complète de l’établissement.

4 — Où puis-je demander un chômage partiel ?

La demande de chômage partiel doit être présentée dans les 30 jours suivant l’introduction de la sous-activité. La demande doit être soumise via le formulaire officiel sur le site web concerné : https://activitepartielle.emploi.gouv.fr/aparts/

Pour être valide, votre demande doit inclure les 4 points suivants :

  • Sur le moyen, qui doit être établi, des circonstances exceptionnelles « Coronavirus »
  • La situation économique à l’origine de la demande (p. ex. arrêt ou diminution de l’activité)
  • La période prévisible de sous-emploi, qui peut être prolongée jusqu’au 30 juin 2020
  • Heures de travail hebdomadaires (ou similaires aux jours fériés, maladie du coronavirus, etc.) et heures hebdomadaires effectivement au chômage pour chaque salarié

⚠ State Services (Direccte) vous répondra dans les 48 heures. L’absence de réponse dans les 48 heures est considérée comme tacitement acceptée.

5 — Quelle est la résolution des salaires dans le contexte du chômage partiel ?

À la fin du mois ou à la fin de la masse salariale, l’employeur doit verser aux salariés concernés une rémunération à temps partiel de 70 % de leur valeur brute à Rémunération minimale. S’il veut payer jusqu’à 100%, il peut obtenir les 30% supplémentaires à ses frais.

L’ employeur sera alors remboursé par l’État. Sur le site https://www.asp-public.fr/activite-partielle, il est dit : « L’allocation est versée à l’entreprise par l’Agence de service et de paiement (ASP) dans une période moyenne de 12 jours. »

Pour vous aider, le gouvernement propose un simulateur de calcul : http://www.simulateurap.emploi.gouv.fr/

6 — Une partie seulement des chômeurs peut-elle être dépensée ?

La demande d’activités partielles ne peut pas être nominative, mais doit affecter tous vos employés ou groupes spécifiques. Par exemple, toute votre équipe ou votre équipe de « vente en magasin » peut être partiellement en chômage « production ».

Il est possible de déclarer le plus grand nombre possible de travailleurs en chômage partiel lors de la soumission de votre demande — si le déclin de l’activité, bien sûr, le justifie. Vous pouvez ensuite ajuster cette instruction vers le bas (si vous expliquez qu’il y a enfin plus d’activité), alors que vous ne pouvez pas l’augmenter en ajoutant de nouveaux groupes d’employés sans avoir à réappliquer. Si vous avez déjà soumis votre demande mais que vous devez l’ajuster à la hausse, vous devrez soumettre un nouveau fichier avec le temps de traitement qui l’inclut.

7 — Peut-on combiner activités partielles et télétravail ?

« Oui. Il n’y a pas de corrélation entre l’activité partielle et le télétravail. Au contraire, toute activité salariale pouvant être exercée dans le télétravail, que ce soit dans le cadre d’une activité partielle ou non,

Par exemple, si, à la suite de la baisse d’activité, un employeur déclare partiellement un salarié chômeur pour 60 % de ses heures de travail, les 40 % restants devront travailler et le télétravail peut être fait.

Attention, cependant, la part du chômage partiel et la part supplémentaire du travail partiel doivent correspondre aux heures de travail habituelles du travailleur. Ainsi, si l’employeur déclare une activité partielle égale à 60 % de la durée normale de travail, les travailleurs concernés ne sont pas autorisés à travailler comme d’habitude pendant 100 % de leur temps sans être expliqués. Ce sera illégal et condamnable, car il équivaut au travail caché.

Toutefois, il est moins possible d’ajuster le temps de travail effectivement effectué par les salariés après qu’une déclaration partielle d’activité doit payer le montant total du salaire correspondant et ne demande pas de remboursement de la part qui n’a pas été versée.

Pour utiliser notre exemple, lorsque l’employeur explique une partie de ses employés, qui est égale à 60% du temps de travail normal, mais l’activité est plus importante et les travailleurs travaillent donc, par exemple, 80% de la durée normale de travail : l’employeur doit verser 80% du salaire habituel dans des conditions normales et 20% du salaire dans des conditions de déclin partiel de l’activité (70% de la rémunération brute) pour laquelle il peut demander un remboursement.

🚨 Rappelez-vous que le télétravail est obligatoire si le poste le permet pour l’entreprise et ses employés.

8 — Peut-on combiner les activités partielles et l’arrêt de maladie pour la garde des enfants ?

Non, il n’est pas possible de combiner les activités partielles et l’arrestation de maladie pour la garde des enfants. À cet égard, l’employé arrêté ne devrait pas travailler. En cas d’arrêt pour la garde d’enfants de moins de 16 ans, l’allocation versée au salarié atteint 90 % du salaire net.

Quelques points à considérer :

  • Dans le En ce qui concerne la pandémie, ce système est accessible à tous les employés sans critères de tidité.
  • Il appartient à l’employeur de soumettre la déclaration de détermination pour la garde d’enfants via le site declare.ameli.fr
  • Ce séjour en garderie est valable jusqu’à la réouverture des jardins d’enfants et des écoles.
  • Un seul parent par ménage peut bénéficier de ce système, mais il peut être partagé entre les parents.
  • L’ assurance maladie rembourse à l’employeur 50 % du salaire sous la forme d’une indemnité journalière.

✏️ Sachez que l’employeur ne peut pas refuser et l’employé n’a pas besoin d’un certificat médical pour justifier sa demande.

9- Les représentants d’entreprises peuvent-ils bénéficier de cette division ?

Pour obtenir de la Pour pouvoir bénéficier d’un chômage partiel, vous devez avoir un contrat de travail. Ainsi, pour le moment, les éléments suivants sont exclus de l’appareil :

  • les dirigeants d’entreprise et les représentants d’entreprises sans contrat de travail,
  • travailleurs indépendants (TNS)
  • Stagiaires qui ne sont pas considérés comme des employés

Note : Contrairement aux stagiaires, les alternatives dans les contrats de formation ou les contrats de formation peuvent bénéficier du travail à temps partiel.

10 — Quelles sont les mesures disponibles pour les travailleurs indépendants ?

Le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, a annoncé la création d’un système dédié aux indépendants et aux micro-entrepreneurs. Une indemnité forfaitaire de 1500 euros par mois leur est automatiquement versée sur simple déclaration.

Attention, vous devez répondre à deux critères pour obtenir cette aide :

  • La société doit avoir un chiffre d’affaires annuel inférieur à 1 million d’euros.
  • L’ entreprise doit soit être touchée par le décret final, soit justifier une diminution de 70 % de son activité entre mars 2019 et mars 2020.

Autre coup de pouce : les micro et les travailleurs indépendants peuvent bénéficier du report des frais sur la même base que les petites entreprises, c’est-à-dire la suspension des factures d’électricité et de gaz et des loyers commerciaux de bureaux.

🔥 Le gouvernement modifie les dispositifs pour aider les entreprises et les employés. Restez à jour avec les annonces !

Informations pratiques et liens utiles :

  • Formulaire de demande d’activité partielle
  • Fiche de présentation exceptionnelle de l’appareil Activité partielle
  • détails sur l’activité partielle sur le site Web du gouvernement
  • Covid-19 : Où y a-t-il des solutions pour les employés ? — Nouvelle usine
  • À quelle indemnisation avez-vous droit ? — Nouveaux obs
  • Activité partielle : tous les employés d’une entreprise sont-ils impliqués ? — Échos
  • Coronavirus : Activités partielles — PayFit
  • Pour toute demande d’assistance technique par courriel : contact-ap@asp-public.fr.
  • support Téléphone gratuit 0800 705 800 de 8h à 18h, du lundi au vendredi.
  • Pour la région parisienne : idf-ut75.activite-partielle@direccte.gouv.fr ou 01 70 961885

ARTICLES LIÉS